entrepreneur à succès, joueur au grand coeur – L’amateur de poker

entrepreneur à succès, joueur au grand coeur – L'amateur de poker

Benoit Lam, entrepreneur à succès dans le monde de l’immobilier de luxe, est aussi un redoutable joueur de Cash Game hautes limites. Entretien.

Benoit Lam, vous êtes connu dans le petit milieu du poker professionnel, mais le public vous découvre seulement aujourd’hui. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

J’ai démarré mon cursus à Paris, à la Sorbonne, puis j’ai continué dans une école de commerce réputée. Lors de ma dernière année d’étude avec un ami du lycée, nous avons créé notre première boite dans le secteur de l’immobilier, avec seulement quelques euros en poche. Quelques années plus tard, nous étions 100 collaborateurs, avec des profils jeunes et internationaux. La plupart des opérations s’effectuaient en Europe (Londres, Dublin, Paris, Malte, Genève…), mais aussi à Hong Kong et à Minsk en Biélorussie.

Sur cette période de 10 ans, nous avons géré plus de 500 appartements avec notamment des immeubles de standing en Europe. Aujourd’hui, je vis entre New York et Londres. Je suis dans le milieu du poker depuis 15 ans et je n’ai jamais arrêté de jouer, que ce soit pendant mes études secondaires, ou au début de mon aventure entrepreneuriale. Le poker a toujours été un hobby qui m’apporte un équilibre de vie.

Quel est votre rapport personnel avec le poker ? A quelles valeurs du poker êtes-vous êtes attaché ?

Le poker, comme l’entreprenariat a toujours été pour moi un outil de développement personnel. Plus on apprend, plus on teste, plus on se développe, et plus on devient un meilleur joueur de poker et un meilleur entrepreneur. Je n’ai pas peur de me tester continuellement et j’ajuste toujours en fonction du résultat. Je cherche continuellement à sortir de ma zone de confort dans tous les domaines, car je trouve que c’est le meilleur moyen de se développer et s’épanouir.

Benoit Lam à Las Vegas

Vous êtes reconnu comme étant un grand stakeur, avec de grands champions. En quoi consiste pour vous le fait de staker des joueurs ?

D’abord, c’est toujours des magnifiques aventures humaines. J’ai eu la chance de pouvoir staker Davidi Kitai et Sylvain Loosli, un pool de joueurs talentueux sur du long terme. J’ai aussi staké personnellement des joueurs en cash game, on a commencé à Paris et on a fini à Macao ! J’adore le poker et je n’ai pas toujours le temps entre ma famille et mon business, le staking me procure beaucoup d’émotions surtout quand un joueur que je stake deep run. Ça m’arrive de rafraichir toutes les 10 secondes.

Macao justement ! Vous avez aussi participé comme joueur à de nombreuses parties. Racontez-nous !

Je jouais en cash game a Macau car j’étais basé à Hong Kong pour le business. Les parties étaient belles, les meilleurs joueurs du monde étaient là. J’ai un esprit de compétition, mais surtout j’aime apprendre et m’inspirer des meilleurs donc je voulais absolument les affronter. Ça m’arrivait de faire des sessions très longues, jusqu’à 36h ! Je n’étais pas le meilleur joueur techniquement mais je le compensais avec beaucoup de discipline et de stratégie macro. Maintenant que je suis à New York, je vais quelques jours dans le mois à Las Vegas pour jouer une game de « businessman » à la bobby’s room. Rencontrer d’autres businessmen autour d’une table de poker est très enrichissant. On échange des idées et des conseils de business.

Quelle est votre vision du poker moderne, du poker du futur ?

En termes de jeu, le poker moderne se professionnalise toujours plus. Les joueurs deviennent de plus en plus disciplinés, ils s’entourent, ils travaillent tous les aspects y compris le mental qui devient indispensable.
En ce qui concerne l’industrie, et c’est très américain ce que je vais dire, j’aimerai qu’on associe plus le poker au « give back ». Je trouve qu’on est une très belle communauté, on a la chance d’être des privilégiés, redonner aux autres va continuer de nous faire grandir tous ensemble. Si on arrive à donner cette image altruiste et généreuse, alors le poker aura de très beaux jours devant lui.

WordPress:

J’aime chargement…

Author: Justin Pierce