Le Golden Crown Casino accusé de tricherie au baccarat

Un casino sud-coréen aurait escroqué des joueurs en trichant au baccarat

Un casino sud-coréen aurait escroqué des joueurs en trichant au baccaratIl arrive parfois que des joueurs trichent pour gagner malhonnêtement de l’argent au casino. En revanche, le contraire se révèle beaucoup plus rare. Néanmoins, 12 personnes ont été inculpées en Corée du Sud pour des faits de ce genre.

On les soupçonne ainsi d’avoir escroqué des joueurs étrangers lors de parties de baccarat truquées au Golden Crown Casino situé dans la ville de Daegu dans le sud-est du pays.

Parmi les accusés, on trouve des cadres, des directeurs et des croupiers de l’établissement de jeux.

Les différentes accusations lancées contre les employés du Golden Crown Casino

Les faits remontent à l’année 2017. Ils concernent spécifiquement le baccarat. Au cours du mois de juin, les accusés auraient ainsi escroqué 2 gros joueurs chinois d’un montant de 4,5 milliards de wons, ce qui représente à peu près 3,29 millions d’euros. En juillet, ils auraient extorqué cette fois 54 millions de wons (soit environ 39 470€) à un joueur originaire du Japon.

L’identité exacte des 12 personnes inculpées n’a pas été officiellement dévoilée. En revanche, on sait qu’elles sont accusées de tricherie au casino, de malversation et de détournement de fonds. De plus, 2 cadres de l’établissement de jeux sont accusés d’avoir emprunté plus de 7 millions de dollars (6,67 millions d’euros) à un prestataire de services financiers basé à Hong Kong pour prêter illégalement environ 5 millions de dollars (4,77 millions d’euros) à un autre cadre sans garantie.

Enfin, un autre employé haut placé aurait détourné environ 950 millions de wons (693 890€) appartenant au complexe de jeux pour son usage personnel.

Le Golden Crown Casino déjà accusé de pratiques malhonnêtes

Situé au sein de l’hôtel Inter-Burgo dans la ville de Daegu en Corée du Sud, le Golden Crown Casino a déjà fait parler de lui pour des faits similaires. Ainsi, il a été accusé d’avoir escroqué à peu près 2,6 milliards de wons (1,9 millions d’euros) à 3 joueurs de baccarat entre les mois de mai 2012 et d’avril 2014.

De plus, il a été condamné à une amende d’environ 10 millions de wons (7 304€) pour avoir permis à des citoyens sud-coréens de jouer, entre septembre 2011 et mars 2012. Pour rappel, tous les casinos de Corée du Sud sont strictement réservés aux étrangers, à part le Kangwon Land Casino appartenant à l’Etat qui se trouve près de 130 km de Séoul, la capitale.

A cause de ces nouvelles accusations, le Golden Crown Casino devrait être condamné à de sévères sanctions qui peuvent aller jusqu’à la suppression pure et simple de sa licence.

Une affaire qui rappelle la nécessité de créer une autorité de régulation indépendante

Force est de reconnaître que les mauvaises pratiques du Golden Crown Casino ne jouent pas forcément en faveur d’une bonne image des établissements de jeux en Corée du Sud. A l’heure actuelle, ces complexes relèvent de la compétence du Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme comme ils sont réservés presque exclusivement aux étrangers.

Néanmoins, pas mal de monde milite dans le pays pour la création d’une autorité de régulation indépendante de manière à permettre un contrôle accru des pratiques des titulaires de licence. En effet, si de tels comportements se généralisent, cela risque de nuire fortement au secteur du tourisme en Corée du Sud.

Author: Justin Pierce