Des changements dans l’octroi de licences

Changements dans l

Changements dans l'octroi de licences par la UK Gambling CommissionCréée au cours de l’année 2007, la UK Gambling Commission s’impose indiscutablement comme l’une des autorités de régulation les plus prestigieuses au niveau international. Elle est en charge d’encadrer par exemple les paris sportifs, le bingo, les casinos terrestres, les loteries et les jeux en ligne au Royaume-Uni.

Ainsi, c’est à elle que revient notamment la lourde charge de délivrer les licences aux opérateurs qui en font la demande.

D’ailleurs, on vient juste d’apprendre qu’elle allait remanier ce processus d’octroi de licences. En effet, le modèle actuel ne se révèle pas suffisamment efficace, selon elle.

La création de 4 sous-groupes dédiés chacun à un domaine spécifique

De manière à améliorer son processus d’octroi de licences, la UK Gambling Commission envisage de créer 4 sous-groupes différents qui seront responsables chacun d’un domaine spécifique. Par exemple, l’Operating License New Group traitera les demandes de licences des nouveaux opérateurs.

De son côté, le Change of Corporate Control Group s’occupera de toutes les demandes relatives aux changements de propriété et de contrôle des titulaires de licence. Quant au Operating License Vary Group, il s’intéressera aux demandes relatives aux modifications des licences existantes.

Enfin, le Personal License Group traitera toutes les demandes relatives aux licences personnelles.

Peu de changement pour les opérateurs qui font une demande de licence

Depuis quelques temps maintenant, la UK Gambling Commission se rend compte que son flux de travail n’est plus vraiment optimal et qu’il pourrait être bien meilleur. C’est la raison pour laquelle elle souhaite à l’heure actuelle modifier le processus d’octroi de licences de manière à gagner en efficacité. La séparation envisagée en 4 sous-groupes devrait permettre d’améliorer la productivité et de traiter plus rapidement les demandes des opérateurs et de résoudre les éventuels problèmes.

Quoiqu’il arrive, l’autorité de régulation a tenu à déclarer que dans ses grandes lignes le processus de demande de licence restera plus ou moins le même pour les opérateurs.

Néanmoins, elle ne traitera désormais plus les demandes par courrier. Il convient maintenant de passer forcément par l’adresse électronique officielle de la UK Gambling Commission.

Dans le cadre de la révision de loi britannique sur les jeux

Les changements apportés au processus d’octroi de licences que l’on évoque à travers cet article interviennent dans le cadre de la révision en cours de la loi britannique entourant les jeux. Pour en apprendre davantage sur les amendements mis en place, on attend encore la publication prochaine d’un Livre blanc par le Département du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport.

Seulement voilà, ce dernier n’a toujours pas évoqué de date précise pour cette fameuse publication, ce qui n’a pas manqué de susciter du mécontentement dans toute l’industrie.

Même si rien n’est encore définitif, on peut s’attendre à ce que le Livre blanc propose l’introduction de limites de mises, de restrictions de la publicité et d’un prélèvement universel pour les opérateurs. Néanmoins, suite à certaines pressions de l’industrie du jeu britannique, son contenu pourrait être édulcoré.

Author: Justin Pierce