Une religieuse détourne 835 000$ pour les miser au casino

Sœur Mary Margaret Kreuper

Sœur Mary Margaret KreuperPour se prémunir de tout risque d’addiction, il suffit simplement d’adopter une attitude de jeu responsable. Ce conseil de bon sens, une nonne américaine ne l’a malheureusement pas suivi. Ainsi, elle a peu à peu développé une dépendance qui l’a poussé à détourner au moins 835 000 dollars de l’école primaire de Californie qu’elle a dirigé pendant près de 30 ans. A cause de cela, un tribunal vient juste de la condamner à une peine de 1 an de prison.

Un détournement de fonds qui a duré 10 ans

La joueuse problématique qui nous intéresse à travers l’article d’aujourd’hui se nomme Sœur Mary Margaret Kreuper. Agée aujourd’hui de 80 ans, elle a été la directrice de l’école primaire St James à Torrance dans la banlieue de Los Angeles pendant près de 30 ans. Bien qu’elle ait fait vœu de pauvreté en intégrant son ordre, les Sœurs de Saint-Joseph de Carondelet, elle a fini par dépenser des milliers de dollars dans des casinos de Las Vegas et sur les bords du Lac Tahoe. Pour y parvenir, elle n’a pas hésité à détourner les fonds de son école en difficulté sur une période de 10 ans. Ces mauvaises pratiques ont été découvertes via un audit interne qui s’est déroulé au cours du mois de juin 2018, juste avant que Sœur Mary Margaret Kreuper ne prenne sa retraite. Puis, elle a reconnu les faits devant un ancien enquêteur du FBI qui a été engagé par l’archidiocèse de Los Angeles pour interroger le personnel sur l’argent manquant.

De profonds remords exprimés par la religieuse

Dans un premier temps, l’archidiocèse de Los Angeles a décidé de ne pas porter plainte contre Sœur Mary Margaret Kreuper. En effet, celle-ci avait tout de suite reconnu les faits et avait exprimé de profonds remords. Néanmoins, cette décision a énormément déplu à bon nombre de parents d’élève de l’école qui n’ont pas hésité à le faire savoir. En conséquence, ils se sont eux-même adressés à la police pour que ce crime ne reste pas impuni.

Pour défendre leur cliente, les avocats de Sœur Mary Margaret Kreuper ont appuyé sur le fait qu’elle a toujours accepté l’entière responsabilité de ses actes. Seulement voilà, cette vision des choses n’est pas totalement celle des procureurs. Ainsi, ceux-ci ont fait remarquer qu’elle avait tenté de se justifier en disant que les prêtres étaient mieux payés que les religieux et que celles-ci méritaient donc une augmentation. De plus, au cours de l’audit interne, elle a demandé à des employés de l’école de modifier ou de détruire des documents financiers de manière à se couvrir.

Une peine beaucoup trop courte selon certains parents

Tous les parents d’élève de l’école primaire St James n’ont pas eu la même réaction face à cette affaire. Certains sont prêts à pardonner la religieuse et veulent oublier ses mauvais agissements. Au contraire, d’autres espéraient que le tribunal inflige une peine lourde à l’accusée qui pouvait aller jusqu’à 20 ans. Ils ont donc été déçu quand les procureurs ont demandé une peine de seulement 2 ans d’emprisonnement. Forcément, ils restent donc très en colère face à la décision du tribunal d’une condamnation d’une simple année.

Author: Justin Pierce